Neural Alpha, c’est son nom, est déjà disponible aujourd’hui en version « in-progress » sur Android et utilise le réseau de neurones de l’IA nécessaire à la compréhension et à l’imitation du cerveau humain dans le but de mieux suggérer le mot suivant.

Pour Joe Braidwood, responsable du marketing SwiftKey, il s’agit bien plus qu’un clavier pour smartphone, il souhaite que sa société soit vue comme une société spécialisée dans « l’innovation du language ». « C’est une découverte capitale pour nous », explique-t’il à propos de Neural Alpha. « Nous pensons qu’il s’agit de la prochaine frontière dans l’expression humaine via les périphériques mobiles ».

Comparison-1-6

L’application sera capable de comprendre le sens des mots et donc, en se basant sur vos habitudes, permettra de fournir les mots les plus probables pour finir votre phrase. Ce qui en fera quelque chose d’unique, toujours selon Braidwood, c’est que l’application n’aura pas besoin de communiquer avec le cloud comme le fait Siri ou Cortana. Tout se fera uniquement sur le smartphone.

Petit bémol pour les utilisateurs iOS, l’application n’est pour l’instant pas compatible suite aux restrictions toujours en application par Apple sur l’utilisation des claviers. Quoiqu’il en soit, SwiftKey vise un lancement d’ici la fin 2016, soit uniquement sur Android, soit sur les deux plateformes.

Quant aux applications futures de la technologie neuronale ? SwiftKey explique que l’on pourrait facilement arriver à la prédiction de messages complets. Intéressant.

Future-of-typing-SwiftKey1-681x379